Fondation Jean-Charles Bonenfant cohorte 2015

Comme à chaque automne, la nouvelle cohorte de la Fondation Jean-Charles Bonenfant fait son arrivée à la colline parlementaire à Québec. En tant que vice-présidente de l’Assemblée nationale et députée de Hull, je suis heureuse d’accueillir les 5 nouveaux boursiers stagiaires qui seront amenés à faire des stages parlementaires, à participer à des conférences et à vivre pleinement la vie politique!

La Fondation a été instituée en 1978 par une loi du Parlement du Québec afin d’honorer la mémoire de Jean-Charles Bonenfant et de souligner sa contribution importante à la connaissance des institutions parlementaires du Québec.

La Fondation a pour mission :

  • d’augmenter, d’améliorer et de diffuser les connaissances sur les institutions politiques et parlementaires
  • de promouvoir l’étude et la recherche sur la démocratie.

Cette mission se traduit par :

  • des stages parlementaires
  • des conférences sur le parlementarisme et la démocratie
  • des activités éducatives
  • un appui financier aux activités éducatives de l’Assemblée nationale.

 

Qui était Jean-Charles Bonenfant ?

Jean-Charles Bonenfant naît le 21 juillet 1912 à l’Île d’Orléans. Il fait ses études classiques au Petit Séminaire de Québec avant d’étudier le droit à l’Université Laval. Il occupe tour à tour les fonctions de journaliste et de secrétaire du premier ministre Maurice Duplessis.

En 1939, il devient bibliothécaire adjoint, puis directeur de la Bibliothèque législative. Il choisira la carrière de professeur lorsqu’il quittera ce poste, en 1969.

Jean-Charles Bonenfant demeure convaincu que chaque citoyen doit se donner la peine de bien connaître les institutions politiques qui le gouvernent : « Sans cela, dit-il, la démocratie ne serait qu’un vain mot et les sacrifices qu’on exige ou qu’on accomplit pour la défendre et la perpétuer seraient presque ridicules. »

« Apprenons que la démocratie se perfectionne, se vivifie de nos efforts personnels à tous, qu’elle exige de tous des connaissances et de la bonne volonté. »